XX° SIECLE

Dans la première moitié du XX° siècle, le compositeur et musicologue Alexis ROLAND-MANUEL, disciple et biographe de RAVEL, séjourne fréquemment à Saint-Pierre-lès-Nemours dans la propriété située à l'angle de l'avenue Léopold Pelletier et du chemin de la messe, où il reçoit plusieurs fois Igor STRAVINSKI.

Visite du cimetière de Saint-Pierre-lès-Nemours : http://77000.canalblog.com/

img_01

L'entrée de la propriété où séjournait
Alexis Roland-Manuel à Saint-Pierre-lès-Nemours.

Entre 1902 et 1910, Albert ROUSSEL séjourne à Sainte-Colombe (à côté de Provins) rue des Acacias, dans une villa alors appelée le Château des grenouilles. Il y compose, entre autres, sa Première Sonate pour violon et piano achevée en Août 1908, « le Marchand de sable qui passe » terminé le 23 Octobre 1908, la mélodie « Flammes », et y invite son ami Camille SAINT-SAENS. Fin 1912 on le retrouve à Bois-le-Roi où il esquisse les premières pages du ballet « le Festin de l'Araignée ».

A cette époque, Reynaldo HAHN est souvent l'hôte de son ami le poète académicien Fernand GREGH dans sa villa "Le Bois Bliaud" à Thomery, 22 Rue Fernand Gregh.

img_02

La villa " Le Bois Bliaud " à Thomery.

Maurice RAVEL qui aimait beaucoup la région, séjournait souvent à Vulaines-sur-Seine chez ses amis Ida et Cipa GODEBSKI dans leur villa "La Grangette" quai Mallarmé, c'est là qu'il a composé en 1908 "Ma mère l'Oye" dédiée à Jean et Mimie les enfants du couple.

img_03

La villa " La Grangette " à Vulaines-sur-Seine.

En 1908, le compositeur et organiste de l’église Saint-Merry à Paris Paul WACHS achète un terrain 2 rue Auguste Allongé à Bourron-Marlotte sur lequel il fera édifier en 1909 une maison qu’il baptisera « Les Myrtes » (du nom d’une de ses valses). Malheureusement, gagné par la cécité il quittera définitivement Bourron-Marlotte en 1915.

En 1909, la soprano de l’Opéra de Paris Lucienne BREVAL, spécialiste de Wagner, achète le chalet du Clos Bon Dieu en bord de Seine à Thomery. Sa famille l’a conservé jusque dans les années 1950.

img_20

Le chalet le Clos du Bon Dieu à Thomery.

Depuis 1909, le compositeur Auguste DURAND (père de Jacques), fondateur des EDITIONS MUSICALES DURAND Place de la Madeleine à Paris, repose au cimetière d'Avon.

P1380002

La tombe de la Famille Durand
au cimetière d'Avon.

P1380008

Détail de la tombe
de la Famille Durand.

P1380005

P1380007


Lorsqu'éclate la 1ère guerre mondiale en 1914, Reynaldo HAHN est mobilisé à Melun au 31° Régiment d'Infanterie.

Le 14 septembre 1918 naît à Moret-sur-Loing Paul BONNEAU, 1er Prix de Composition au Conservatoire de Paris qui devient pendant 30 ans Chef d'Orchestre de Musique Symphonique légère à la Radio Nationale puis à l'ORTF.

91159957

Vue générale de Moret-sur-Loing

A Avon, le manoir de Bel-Ebat fut la propriété des éditeurs de musique Auguste puis Jacques DURAND.

Dans ce havre de paix, ils reçurent tous les grands compositeurs de l'époque : Camille SAINT-SAENS, Claude DEBUSSY, Gabriel FAURE, Maurice RAVEL, Francis POULENC, Guy ROPARTZ, Paul DUKAS, Albert ROUSSEL, Florent SCHMITT, Jules MASSENET, Charles-Marie WIDOR, Gabriel PIERNE, Erik SATIE, Robert CASADESUS, Nadia BOULANGER...

Le fameux piano Pleyel sur lequel jouèrent ces musiciens est toujours en place dans le salon de musique. (piano quart de queue PLEYEL-WOLF N° 618 construit en 1896, classé à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1994). De nombreux contrats avec l'éditeur furent signés à Bel-Ebat et beaucoup d'oeuvres de ces compositeurs furent jouées en avant-première dans le salon de musique de ce manoir.

P1000284P1000236

                                                 Le manoir de " Bel-Ebat " à Avon.

La Salon de musique 1

La salon de musique du manoir
du Bel-Ebat.

Le piano Pleyel du salon de musique 2

Le piano Pleyel du manoir du Bel-Ebat.


Entre 1920 et 1968, les musiciens qui concourent pour le Grand Prix de Rome, ceux qu'on appelle les "logistes", résident au château de Fontainebleau dans l'aile Louis XV, parmi eux : Olivier MESSIAEN, Marcel LANDOWSKI, Roger BOUTRY, Henri DUTILLEUX, Gaston LITAIZE, Jean-Claude HENRY, Alain LOUVIER...

img_10

L'aile Louis XV du château de Fontainebleau
où résidaient les " logiste " du Grand Prix de Rome.
 

Depuis juin 1921, le château de Fontainebleau accueille dans ses locaux le CONSERVATOIRE AMERICAIN fondé par Francis CASADESUS.

 

img_11

La salle du Jeu de Paume du château
de Fontainebleau où étaient donnés
les concerts du Conservatoire Américain jusque vers les années 1980.

 

Cette institution qui vit encore tous les étés a été dirigée par de grands musiciens :

Francis CASADESUS, Charles-Marie WIDOR, Marcel DUPRE, Robert CASADESUS, Nadia BOULANGER...

 

280047

 

Elle a reçu toute une pléiade de solistes et de compositeurs : Maurice RAVEL, Francis POULENC, Igor STRAVINSKI, Jean FRANCAIX, Henri DUTILLEUX, Georges ENESCO, André MARCHAL, Arthur RUBINSTEIN, Maurice GENDRON, Yehudi MENUHIN, Mstislav ROSTROPOVITCH, Léonard BERNSTEIN, Pierre BOULEZ, Miguel-Angel ESTRELLA, Narciso YEPES, Renaud FONTANAROSA, Régis PASQUIER, Pierre AMOYAL, Emile NAOUMOFF...

 

programme 1925 conservatoire américain

Un programme du Conservatoire Américain en 1925

 

N

1953, de droite à gauche : Maurice Gendron, Nadia Boulanger, Francis Poulenc, Pierre Bernac, Jean Françaix devant l'escalier en fer à cheval du château de Fontainebleau.

img_12

Ancienne enseigne du Conservatoire Américain de Fontainebleau.

img_13

Enseigne du Conservatoire Américain de Fontainebleau.

 

N

Nadia Boulanger et Igor Stravinski, Fontainebleau 15.08.1938

 

Le 9 octobre 1921 la compositrice Adrienne CLOSTRE voit le jour au 32 Rue Sadi Carnot à Thomery. Elle remportera le Premier Grand Prix de Rome en 1949 et le Grand Prix Musical de la Ville de Paris en 1955.

 

maison natale A

La maison natale d'Adrienne Clostre à Thomery

 

De 1922 à 1950, la villa "La Chansonnière" Rue Renoult à Bourron-Marlotte fut un petit paradis de la musique où se retrouvaient principalement le violoniste Jules BOUCHERIT et la pianiste MAGDA TAGLIAFERRO, mais aussi les violonistes Jacques THIBAUD, Ginette NEVEU, Denise SORIANO, le jeune Ivry GITLIS, les pianistes Alfred CORTOT, Wladimir HOROWITZ, la cantatrice Alice RAVEAU, le violoncelliste Pablo CASALS et le compositeur Reynaldo HAHN.

img_14

La villa " La Chansonnière "
à Bourron-Marlotte.

img_15

Plaque commémorative sur
" La Chansonnière ".

L'altiste Pierre PASQUIER, fondateur en 1927 du célèbre TRIO PASQUIER, habitait les étés l'ancienne sous-préfecture de Fontainebleau Place Descamps (son fils Régis le célèbre violoniste est né à Fontainebleau le 12 octobre 1945).

 

Entre 1929 et 1935 le fameux ténor de l'Opéra de Paris Georges THILL réside à Bois-le-Roi dans la villa "Le Rocher" 11 Avenue de la Forêt.

 

P1050801P1050806

La maison de Georges Thill à Bois-le-Roi

 

En septembre 1932, le violoncelliste et compositeur Claude FIEVET est nommé directeur de l’Ecole de Musique de Fontainebleau nouvellement créée. Son fils le pianiste et compositeur Paul FIEVET, régulièrement joué aux concerts Colonne, Lamoureux et Pasdeloup, lui succèdera en 1938 et restera à la tête de cet établissement jusqu’en septembre 1973.

Lors de la seconde guerre mondiale en 1939, le compositeur André JOLIVET est mobilisé à Fontainebleau.

En 1948, à son retour des Etats-Unis la compositrice Fernande BREILH-DECRUCK s’installe à Fontainebleau au 52 Rue d’Avon. Elle y compose Fantaisie-Prélude pour violoncelle et piano, Pavane pour hautbois, clarinette et basson ou Recueillement pour violon ou violoncelle et piano et aussi plusieurs trios d’anches. Nommée professeur d’harmonie et d’histoire de la musique à l’Ecole municipale de musique de Fontainebleau, elle fut également  titulaire des grandes orgues de l’église Saint-Louis de Fontainebleau. En 1952, à la suite d’un refroidissement contracté à l’orgue, au cours de la messe de minuit, elle fut victime d’une première attaque cérébrale qui la rendit hémiplégique et la diminua beaucoup physiquement. Elle ne connut pas d’amélioration et fut finalement emportée par une dernière attaque le 6 août 1954. Elle repose au cimetière de Fontainebleau.

 

maison Fernande Decruck

 

Decruck with young student

Fernande Decruck et l'un de ses élèves à son domicile à Fontainebleau

 

En 1951, le célèbre guitariste de jazz Django REINHARDT s'installe à Samois-sur-Seine 3 Rue du Bas Samois. Il y meurt le 16 mai 1953 et est enterré au cimetière du village.

   

 

img_17img_16

La maison de Django Reinhardt à Samois-sur-Seine.

1977ac3b20bda2a41aa63135349d7992

L'enterrement de Django Reinhardt au cimetière de Samois-sur-Seine

 

7466301390_e02e2d1075_b

La tombe de Django Reinhardt

 

Parmi les professeurs du Conservatoire Américain, le compositeur et violoncelliste Paul BAZELAIRE écrit en 1958 à Fontainebleau, où il possédait une maison "La Fanchonette" 10 rue Le Nôtre, une oeuvre pour piano : le Prélude en fa mineur pour la main droite.

Dans les années 1960, le compositeur slovène Bozidar KANTUSER, élève d'Olivier Messiaen, s'’installe à Fontainebleau dans la villa Bois Couvert en bordure de forêt pour une quinzaine d'’années. C'est dans cette ville qu'il fonde en 1968 la Bibliothèque Internationale de Musique Contemporaine (BIMC). Cet établissement qui regroupe plus de 23000 partitions de plus de 3000 compositeurs, de 70 pays différents, installé jusqu'en 1970 au 1er étage de la Villa Lavaurs (88 rue Saint-Honoré), est maintenant hébergé à Paris au Conservatoire National Supérieur de Musique (médiathèque Hector Berlioz).

 

villa Lavaurs 2

La villa Lavaurs à Fontainebleau

 

Né à Avon en 1907, le fondateur des Jeunesses Musicales de France (J.M.F.) René NICOLY repose au cimetière de cette commune depuis son décès subit en 1971, alors qu’il était directeur de l’Opéra de Paris.

 

img_21

img_22

                                         La tombe de René Nicoly au cimetière d'Avon.

Les pianistes Robert et Gaby CASADESUS venaient passer les étés dans leur maison de campagne à Recloses 74 rue Grande, et non loin de là, à Grez-sur-Loing 10 rue de Hulay, le violoncelliste Maurice GENDRON s'était installé en retraite. Il y est décédé le 20 août 1990.

   

img_18img_19

La maison de Robert et Gaby Casadesus à Recloses.

D'octobre 1979 à juillet 1997, le prêtre Jésuite Joseph GELINEAU compositeur et liturgiste est le Curé de la paroisse d'Ecuelles. Il est le créateur de la psalmodie en langue Française et  a remporté le Prix de l'Académie Charles CROS en 1953 pour son Psautier.

= = = = = = = =


 Afin de préserver la vie privée des musiciens et compositeurs contemporains vivant dans cette région,

j'ai volontairement omis de créer un chapitre XXI° siècle.

= = = = = = = =

 

Jean-Michel Saincierge
2004-2015
- Tous droits réservés -
Conformément aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle,
ce texte est protégé par le Droit d'Auteur.